Témoignages

William Marco, Master 2 Droit & Éthique des Affaires (Promotion 2016, Norton Rose Fulbright), Coordinateur de conformité

Le réseau Alumni répond à 6 questions sur le Master

De quelle promotion êtes-vous ?

Promotion 2015/2016 avec le cabinet Norton Rose Fullbright comme parrain.

Quel souvenir conservez-vous de votre année de formation ?

J’en garde un très bon souvenir. Les profils des étudiants sont variés, ce qui est très enrichissant et permet de ne pas s’ennuyer ! Les professeurs sont d’un bon niveau et beaucoup sont des professionnels reconnus dans leur domaine d’expertise.

Les séminaires délocalisés ont été expérience merveilleuse où nous avons pu rencontrer beaucoup de professionnels travaillant dans des secteurs et des structures différentes (la Directrice du FMI, Christine Lagarde, mais aussi les avocats les plus en vue concernant la lutte contre la corruption ou les chefs d'entreprises et compliances officers de différents secteurs).

Pourquoi avez-vous choisi cette formation et quels sont ses atouts ?

J’ai choisi cette formation car la crise financière de 2008 m’a interpellé et cette formation me permettait de travailler sur ces problématiques.

Un des atouts de la formation est qu’elle s’effectue en alternance ce qui permet d’appliquer en parallèle ce que l’on apprend en cours. J’ai trouvé une alternance très rapidement, comme tous mes camarades, et j’ai commencé mon premier emploi deux mois après la fin de l’alternance.

La formation m’a permis de consolider mes connaissances juridiques concernant les matières classiques du droit des affaires mais aussi de développer une expertise sur les nouveaux enjeux des entreprises (et donc des cabinets d’avocats), notamment la lutte contre la corruption et la lutte contre le blanchiment d’argent.

Que faites-vous depuis l'obtention de votre diplôme et en quoi le Master a été important dans l'orientation de votre carrière professionnelle ?

Depuis l’obtention du diplôme, je travaille en lutte contre la corruption en République Démocratique du Congo dans l’industrie des mines de cuivre. Mon travail consiste à prévenir les risques de corruption pour l’entreprise (par exemple, en formant les employés, en effectuant des mesures de vigilances sur les tiers contractants, etc.)

Le Master a été déterminant tout simplement parce que la formation colle parfaitement avec mon travail au quotidien. Je pense d’ailleurs que c’est grâce à cela que j’ai été recruté.

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?

J’envisage de continuer à travailler à l’international pendant plusieurs années et ensuite de réfléchir aux opportunités qui s’offrent à moi. Passer le barreau pour devenir avocat pourrait être un challenge intéressant.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels et futurs du Master Droit et Ethique des affaires ?

Je pense que s’ils ont été recrutés, ils n’auront pas forcément besoin de mes conseils pour réussir. Mais si j’avais des conseils à leur donner, je leur dirais de faire preuve de curiosité, de ne pas se censurer et de croire en leurs capacités car avec de l’ouverture d’esprit et une bonne dose de travail, ils pourront réaliser leur rêve professionnel.

William MARCO
Coordinateur de Conformité
Katanga Mining Limited

Les autres témoignages