Témoignages

Ope Adegbulu, Master 2 Droit & Éthique des Affaires (Promotion 2014, Groupe La Poste), Doctorante University of Leeds, United-Kingdom

Le réseau Alumni répond à 6 questions sur le Master

De quelle promotion êtes-vous ?

2013/2014, Groupe La Poste

Quel souvenir conservez-vous de votre année de formation ?
Le voyage aux Etats Unis ainsi que les nombreux séminaires sur le sujet d’éthique des affaires, sur la corruption et compliance and healthcare (la conformité et la sante). J’ai aussi gardé de bons souvenirs de présentations faites chaque semaine sur des sujets divers qui m’ont aidé à être plus confiante dans ma vie professionnelle et personnelle.

Pourquoi avez-vous choisi cette formation et quels sont ses atouts ?
J’ai choisi cette formation car la question d’éthique des affaires me préoccupe et je suis passionnée par la lutte contre la corruption surtout en Afrique. Les atouts de cette formation sont les matières enseignées ainsi que l’alternance. C’est un mariage parfait de la théorie et la pratique de compliance et d’éthique des affaires. Les matières enseignées étaient compréhensives et intensives, en deux langues d’affaires, l’anglais et le français. C’est donc un choix évident et le Master a été recommandé par une ancienne étudiante qui comme moi l’a beaucoup apprécié.

Que faites-vous depuis l'obtention de votre diplôme et en quoi le Master a été important dans l'orientation de votre carrière professionnelle ?

Je suis doctorante à l’Université de Leeds en Grande Bretagne où j’effectue la recherche sur le sujet de conflits d’intérêts. Le Master m’a préparé pour cette étape. En effet, mon mémoire de Master m’a servi comme départ de ma recherche en la matière de la gestion de conflits d’intérêts. Je fais également des traductions pour la revue de compliance et éthique des affaires pour LexisNexis  et travaille en RSE dans la direction de « Commercial Services » à l’Université de Leeds.

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?

J’envisage d’être professeur de droit des affaires, surtout les entreprises et la bonne gouvernance et d’être consultante en la matière d’éthique des affaires (et RSE). J’aimerais revenir en France et donner des cours à l’UCP, surtout pour le Master qui m’a beaucoup marqué.  J’aimerais aussi travailler en Afrique sur les questions de RSE, la lutte contre la corruption et la microfinance (des sujets que j’appris pendant le Master).

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants actuels et futurs du Master Droit et Ethique des affaires ?

Je leur conseille d’être patients et de travailler d’une façon intelligente en prenant tous les conseils donnés par les professeurs et Madame Family ainsi que de profiter des nombreuses opportunités de networking. Je leur conseille de ne pas avoir peur de demander l’aide et prendre le Master comme une opportunité d’apprendre à collaborer avec les autres.

Ope Adegbulu
Doctorante, Université de Leeds
Grande-Bretagne

Les autres témoignages