UE libres

Présentation

En application du Règlement de contrôle des connaissances (RCC), un étudiant peut choisir de suivre un ou plusieurs enseignements ou une activité proposée par l’UCP en sus de la formation proposée dans l’année de son inscription. La liste de ces enseignements et activités est établie en début de semestre et précisée sur les maquettes de formation.
  • Il n’est organisé aucune session de rattrapage pour les matières ou enseignements relevant de l’UE Libre.

Afin de valoriser l’effort complémentaire accompli et de ne pas pénaliser les étudiants, les notes obtenues sont comptabilisées en points bonus : seules les notes supérieures à 10 sur 20 sont prises en compte et des points sont ajoutés au total des points nécessaires pour valider un semestre après application des coefficients, dans la limite de 6 points.

10 et 11 sur 20

1 point

12 sur 20

2 points

13 sur 20

3 points

14 et 15 sur 20 

4 points

16 et 17 sur 20

5 points

18 à 20 sur 20

6 points

Procédure de validation de l'UE libre

  • MA de langue : L’étudiant peut suivre un ou plusieurs MA de langues à la faculté de droit si son emploi du temps le lui permet.
    • Il doit s’inscrire dans l’un des groupes ouverts auprès du secrétariat de son année d’études et lors des inscriptions pédagogiques.
    • La note de MA est une note de contrôle continu délivrée par l’enseignant responsable du MA
  • Stage : L’étudiant peut demander à valider un stage juridique par année d’études.
    • Le stage doit se dérouler dans un environnement juridique (cabinets d’avocats, cabinets de notaires, cabinets d’huissiers de justice, juridictions, départements juridiques d’une entreprise).
    • Il doit avoir une durée de 2 mois minimum. Il peut se dérouler soit de manière consécutive durant les mois de juillet et août qui précédent l’année universitaire en cours, soit sur plusieurs mois durant l’année et pendant les plages de temps libres (à mi-temps).
    • Le stage ne dispense en aucun cas l’étudiant d’assister aux enseignements obligatoires.
    • Afin de valider le stage au titre de l’UE Libre, l’étudiant doit impérativement
      • faire signer une convention de stage par le cabinet ou l’entreprise avant de débuter le stage
      • remettre au secrétariat de son année d’études un rapport d’évaluation par le maître de stage/tuteur professionnel, au plus tard le 10 janvier (pour le premier semestre) et le 1er juin (pour le second semestre). Les dates indiquées constituent un délai de rigueur au-delà duquel le stage ne sera pas validé au titre de l’UE Libre.=> Le rapport doit être remis au secrétariat de l’année sous enveloppe portant les mentions STAGE juridique, prénom et nom de l’étudiant, son année d’études et la section (si applicable). Aucune autre forme de remise de rapport n’est admise.=> Un modèle de convention de stage et de rapport d’évaluation est disponible sur le site en intranet, rubrique documents utiles.
  • Un autre enseignement suivi à la faculté de droit ou dans une autre UFR : Lorsque les emplois du temps sont compatibles, l’étudiant peut suivre un enseignement de son choix à la faculté de droit (dans la même année ou dans une année inférieure) ou dans une autre UFR.
    • Si l’enseignement est suivi à la faculté de droit, il est soumis au régime de validation des enseignements tel que défini dans le Règlement de Contrôle des Connaissances (RCC).
    • Si l’enseignement est suivi dans une autre composante, il est soumis au régime de validation des enseignements de l’UFR dans laquelle l’enseignement est suivi.
    • En tout état de cause, il appartient à l’étudiant de se procurer auprès des autres composantes une attestation de réussite à remettre à son secrétariat d’année d’études
      • au plus tard le 7 février pour le premier semestre et le 1er juin, pour le second semestre. Les dates indiquées constituent un délai de rigueur au-delà duquel l’enseignement ne sera pas validé au titre de l’UE Libre.
      • La faculté de droit ne peut en aucun cas se substituer à l’étudiant pour s’informer des résultats obtenus dans une autre UFR.
      • L’attestation doit être remise au secrétariat de l’année d’études sous enveloppe portant les mentions : ATTESTATION DE REUSSITE, prénom et nom de l’étudiant, son année d’études et la section (si applicable). Aucune autre forme de remise d’attestation n’est admise.
  • Conférences de culture générale : L’étudiant peut valider au titre de l’UE Libre les conférences de culture générale organisées dans le cadre du plan réussite licence et ouvertes à tous les étudiants de la faculté de droit.
    • Pour cela, l’étudiant doit assister à l’ensemble des conférences ainsi qu’aux épreuves de QCM organisées à l’issue des conférences (l’épreuve suit immédiatement la conférence).
    • En vue de la validation de la note au titre de l’UE Libre, il sera tenu compte de la moyenne des notes obtenues aux différentes épreuves de QCM.
  • Autres activités suivies à l’UCP : L’étudiant peut valider par année et au titre de l’UE Libre une seule activité sportive, associative ou culturelle suivie à l’UCP.
    • Les conditions de validation de ces activités sont celles définies par les différents services en charge de leur évaluation (dont le SUAPS pour le sport, la vie associative pour les activités associatives).
    • L’étudiant doit se renseigner seul sur ces activités et auprès des services en charge de leur organisation. 
    • Lorsque l’activité est évaluée au moyen d’une note, il appartient à l’étudiant de se procurer une attestation de réussite à remettre à son secrétariat d’année d’études
      • au plus tard le 7 février pour le premier semestre et le 1er  juin, pour le second semestre. Les dates indiquées constituent un délai de rigueur au-delà duquel l’activité ne sera pas validée au titre de l’UE Libre.
      • La faculté de droit ne peut en aucun cas se substituer à l’étudiant pour s’informer des résultats obtenus.
      • L’attestation doit être remise au secrétariat de l’année d’études sous enveloppe portant les mentions : EVALUATION ACTIVITE UCP, prénom et nom de l’étudiant, son année d’étude et la section (si applicable). Aucune autre forme de remise d’attestation n’est admise.